Sécurisation de toiture :
une obligation règlementaire

Une toiture inaccessible nécessite, pour diverses raisons et notamment l’entretien (de l’étanchéité, des cheminées ou des appareils techniques…), de s’y rendre ponctuellement. De plus, il n’est pas impossible qu’une personne non autorisée accède en toiture nul n’est à l’abris qu’une personne n’étant pas supposée accéder à la toiture, y aille par mégarde !

Le Code du Travail impose, à la fois au maître d’ouvrage mais également aux entreprises des principes généraux de prévention, de pouvoir réaliser des interventions ultérieures des ouvrages en toute sécurité. Le maître d’ouvrage entreprenant la construction ou l’aménagement de bâtiments destinés à recevoir des travailleurs se conforme alors à certaines règles : 

  • il doit intégrer la sécuritéquel que soit la nature du bâtiment, lors de la conception, de la construction neuve ou d’une rénovation (Code du Travail- art R4211-1) ; 
  • il doit concevoir un bâtiment dont les surfaces vitrées et toiture puissent être nettoyées sans danger pour le travailleur (art R4214-2) ; 
  • il doit privilégier la protection collective à la protection individuelle (art 4214-2) ; 
  • il doit faciliter les interventions ultérieures sur ouvrages et prévoir des dispositions pour l’accès et l’entretien de la toiture (art R4211-3 DIUO). 

 

couverture-securisation de toiture

 

Au-delà de l’obligation réglementaire que la sécurisation de toiture constitue, saviez-vous qu’elle pouvait présenter certains bénéfices ? 

En savoir plus