Votre
agence
Trouver votre agence la plus proche
LIEU
RECHERCHER

Etanchéité des parois enterrées

Les ouvrages enterrés font l’objet de nombreux désordres qui provoquent, dans la plupart des cas, des infiltrations à l’intérieur des locaux enterrés. Le traitement de la paroi enterrée est défini en fonction du « degré de sollicitation à l’eau » de la paroi et du type de local à protéger. Les murs enterrés rentrent dans le « clos-couvert » d’un bâtiment avec les obligations de résultats qui en découlent. Le choix du complexe doit être fait en fonction d’une analyse de risque.

Afin de proposer un traitement adapté et surtout diminuer le risque sur le traitement des parois enterrées, il faut connaître les éléments suivants :

  • La nature du terrain de fondation
  • La nature du remblai entre la fouille et le bâtiment
  • La présence éventuelle d’un drainage
  • La présence d’ouvrages relativement étanches en bordure du bâtiment
  • L’importance des eaux de ruissellement
  • La présence éventuelle d’une nappe phréatique
  • Le type de local situé derrière la paroi enterrée

Un drain, complété éventuellement par un réseau de drainage, est nécessaire dans certains cas. Le drainage a pour objet de récolter et d’évacuer les eaux au voisinage de la fondation, de manière à éviter l’accumulation d’eau au droit des murs. L’étude du drain est très importante et a une incidence directe sur la justification du système d’étanchéité mis en oeuvre au niveau de la paroi.