Testez vos connaissances sur l’acoustique

Les dispositifs d’absorption contribuent à l’isolation acoustique.

Faux. Constitués de matériaux absorbants, ils participent à l’acoustique spatiale en réduisant le temps de réverbération (correction acoustique), mais n’augmentent pas l’isolement. Ils améliorent le confort d’écoute à l’intérieur du bâtiment.

En matière de confort acoustique, chaque cas est particulier.

Vrai. Le dispositif d’absorption est sélectionné en fonction du son qu’il doit absorber (basse, moyenne ou haute fréquences), ce qui revient à s’intéresser aux types d’activités et de bruits se propageant dans l’espace à traiter : salles de réunion, restaurants, industrie, cinémas, etc.

Tous les matériaux sont absorbants.

Faux. Les matériaux sont caractérisés par un coefficient d’absorption , qui représente le rapport entre l’énergie acoustique non réfléchie (absorbée et transmise de l’autre côté du matériau) et l’énergie incidente. La valeur de ce coefficient est comprise entre 0 (matériau non absorbant) et 1 (matériau absorbant) et évolue en fonction de la fréquence des sons.

Traiter le confort et l’isolation acoustique commence dès la programmation et l’esquisse des plans.

Vrai. Intégrer les aspects acoustiques dès la conception du projet, en identifiant les sources potentielles de bruit et en définissant les performances à atteindre, permettra, quel que soit le type de bâtiment, d’éloigner les espaces sensibles aux sources de bruit (chambres, bureaux, etc.) et, inversement, d’éloigner les sources de bruits des pièces sensibles – par exemple, l’isolation des locaux techniques, la création d’espace tampon, de sas, etc.

Plus l’enveloppe du bâtiment est hermétique, plus elle isole des bruits intérieurs vers l’extérieur et inversement.

Vrai. Pour assurer de bonnes performances acoustiques, l’enveloppe du local doit être hermétique, composée de matériaux relativement lourds ou conçue avec des parois utilisant le principe de masse-ressort-masse. Les « points faibles » de l’enveloppe, tels que fenêtres, portes, caissons à volets, toiture, etc., devront être particulièrement bien traités pour ne pas affaiblir le niveau global d’isolation.

Le principe de masse-ressort-masse – paroi double désolidarisée et séparée par un noyau en matériau absorbant – traite efficacement l’isolement acoustique.

Vrai. En fonction de leurs propriétés physiques et de leur masse, les matériaux absorbent les ondes sonores de façon sélective. La création d’un complexe de couches hétérogènes est très efficace dans le captage de la globalité des fréquences du son. Il s’agit de varier l’épaisseur et la densité volumique des matériaux employés dans l’élément d’isolation acoustique. Chaque paroi agit comme une masse et la cavité au centre fait office de ressort.