Humain d'abord

SOPREMA place l’Humain au cœur de sa stratégie et met l’écoute de ses collaborateurs au service de la performance globale profitable à tous.  

Chaque collaborateur a ainsi une place importante, apporte sa pierre à l’édifice et contribue à la performance collective, quels que soient sa situation géographique et son poste de travail.  

1. Motiver et inspirer 

 

L’importance du capital humain 

Outre l’intégrité, le respect, l’engagement, l’innovation, la sécurité, le respect de l’environnement, le capital humain est une valeur fondamentale pour le groupe SOPREMA. L’humain est en effet présent à tous les niveaux, de la phase de conception produits à l’industrialisation, la logistique, lors de la mise en œuvre et jusqu’au service après-vente.  

Cette relation de confiance réciproque, entre l’entreprise et les collaborateurs, est essentielle pour avancer vite et bien. 

 

Cultiver l’écoute et l’ouverture d’esprit  

Les relations entre managers et collaborateurs sont basées sur une écoute réciproque dans une dynamique de collaboration. Il ne s’agit pas seulement de transmettre des savoir-faire techniques aux équipes mais aussi et surtout de cultiver ouverture d’esprit, curiosité, autonomie et esprit d’initiative.  

 

Donner du sens 

Notre raison d’être est de contribuer à la construction de bâtiments répondant à un besoin fondamental : protéger nos clients pour les mettre à l’abri des intempéries, dans les meilleures conditions de confort possible, quels que soient la saison et le contexte.  

Tous les collaborateurs sont ainsi engagés au quotidien et partage la mission de l’entreprise. 

 

Offrir un parcours professionnel à long terme  

SOPREMA s’engage à valoriser les carrières longues en proposant des parcours professionnels riches et motivants. Il existe ainsi des opportunités de mobilités, qu’elles soient géographiques ou fonctionnelles, permises par la grande variété des métiers du groupe. Ce qui se traduit par une ancienneté moyenne de 8 ans pour l’activité travaux et 10 sur les sites industriels. Les différentes expériences que nous pouvons vivre au sein d’une carrière chez SOPREMA maintiennent l’enthousiasme et l’engagement intacts. 

2. Conditions de travail 

 

Sport en entreprise : SOPREMA garde la forme et développe son Mammouth Sportif ! 

Le groupe SOPREMA favorise et encourage la pratique d’activités physiques, ce qui contribue à développer l’esprit d’équipe, à favoriser l’échange et la convivialité, et à maintenir la bonne santé des collaborateurs.  

Faire grandir les compétences internes 

Le groupe s’adapte aux forces professionnelles et qualités humaines de chacun de ses collaborateurs, tout en accompagnant leurs souhaits d’évolution. Notre posture : faire confiance !  

En favorisant l’autonomie, nous encourageons aussi la prise d’initiative, le développement de compétences et le dépassement personnel. Chez SOPREMA Entreprises, il n’y a pas un profil pour un poste. Les frontières sont souples, chacun a la possibilité de créer ou de faire évoluer sa mission selon ses compétences, ses envies et ses motivations.  

Plus de confort pour les collaborateurs 

En plus des outils de manutention adaptés (engins de levage, diables en aluminium plus légers, etc.), bien équiper les collaborateurs est indispensable pour garantir leur confort et leur sécurité. À l’agence de Strasbourg, une vaste campagne de remplacement des Équipements de Protection Individuels (EPI), a été menée. Les zingueurs disposent désormais de harnais plus ergonomiques, dotés de coussinets plus confortables. Les chaussures de sécurité ont été remplacées par des modèles moins lourds, plus agréables à porter. Tout comme les bouchons d’oreille : ils sont moulés sur mesure à l’oreille de chaque compagnon. Les pantalons sont quant à eux plus résistants et plus souples, et disposent d’une poche pour ajouter des genouillères en renforcement pour les travaux de relevés. « Le plus important est d’être toujours à l’écoute et de prêter attention aux retours d’expérience de nos compagnons sur les chantiers » déclare Julien White. 

 

Mobilité : optimiser les déplacements 

Pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux déplacements domicile-travail, SOPREMA a établi un plan de déplacement entreprises au siège social de Strasbourg (France) en 2018. Une démarche qui favorise la prise de conscience écoresponsable des collaborateurs pour une mobilité plus vertueuse. 

Promouvoir l’usage du vélo  

Côté deux roues, le groupe a ainsi fait la promotion de l’opération « Au boulot à vélo ». Pendant un mois, les collaborateurs du siège et de quelques autres sites français ont ainsi parcouru pas moins de 15 000 km ! De quoi donner le réflexe d’utiliser ce moyen de transport doux… toute l’année. À Strasbourg, une opération originale et ambitieuse, intitulée « Mon job, mon vélo », a démarré en décembre 2019. L’entreprise participe à l’achat de vélos mécaniques ou électriques pour les salariés qui s’engagent de leur côté à venir prioritairement à vélo.  

Vers une mobilité plus responsable  

L’Union Européenne durcit considérablement la législation concernant les flottes de véhicules professionnels dans le cadre de la politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). En France, la loi orientation mobilités votée en 2019 définit un cadre contraignant.  

SOPREMA a pris les devants en équipant plusieurs de ses sites de véhicules électriques ou hybrides ainsi que d’infrastructures de recharge adaptées.  

3. Santé au travail 

 

Réduire la fréquence et la gravité des accidents de travail 

Dans le périmètre de SOPREMA Entreprises, le taux de fréquence et de gravité des accidents de travail sur les sites travaux est inférieur à celui de la profession. Un bon résultat qui s’explique par une prévention continue en matière de sécurité. Le groupe a identifié les typologies d’accidents les plus récurrentes, mal de dos et douleurs articulaires, pour mettre en place des actions ciblées. Une campagne de sensibilisation a ainsi été lancée concernant le port de charges lourdes ainsi que les gestes et postures.  

Limiter le port de charges lourdes et optimiser le confort 

Dans le cadre de la réglementation sur la pénibilité, SOPREMA a limité le poids des rouleaux bitumineux à 25 kg maximum, depuis de nombreuses années. Comme sur les sites industriels, nous retrouvons la même culture en agence travaux : de nombreuses aides à la manutention sont ainsi mises en place comme la brouette ergonomique, livraison à pied d’œuvre, etc. Nos équipes veillent également à optimiser les lots de produits commandés, ce qui permet de réduire la manutention. 

4. Formation 

 

Des formations pratiques pour l’interne et l’externe 

SOPREMA propose des modules d’acquisition, d’entretien et de perfectionnement des connaissances à ses compagnons, ses entreprises clientes et son réseau d’artisans. Agréé organisme de formation, le centre de Strasbourg (France), créé en 1976, dispense ainsi des formations aux techniques d’étanchéité, d’isolation et de bardage sur tout le territoire français.  

  • Des stages d’une semaine pour les collaborateurs de plus de 4 ans d’ancienneté portant sur l’étanchéité des toitures-terrasses béton, des toitures en acier, mais aussi des bardages. 
  • Pour ceux disposant de moins d’expérience, des sessions d’initiation à l’étanchéité. 

 

Des formations dédiées à l’encadrement 

Les personnels encadrants de SOPREMA Entreprises ont accès à des parcours de formation diversifiés et adaptés aux évolutions des métiers. Les nouveaux arrivants, chargés d’affaires, conducteurs de travaux, préparateurs, dessinateurs, ou métreurs bénéficient d’un programme sur mesure. Ce dernier commence par une session sur les fondamentaux de l’étanchéité, suivie d’un module de spécialisation consacré à la gestion de chantier. Des sessions de perfectionnement sur d’autres techniques, tel le bardage, et les réglementations, la performance énergétique, la réglementation incendie, etc. complètent ce dispositif d’intégration qui dure de 6 mois à un an et est assuré par la direction technique du groupe. Alternant théorie et pratique, ce parcours est suivi par une cinquantaine de nouveaux collaborateurs par an.  

 

Favoriser l’insertion aux côtés des GEIQ* 

Pour la 3e année consécutive, les agences SOPREMA Entreprises de Pau, Toulouse et Bordeaux (France) s’unissent au GEIQ* régional pour favoriser la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi et personnes en précarité. Cette collaboration prend la forme de contrats de professionnalisation. La douzaine d’alternants sélectionnés sont formés sur un an (350 h) au métier d’étancheur sur le rythme d’une semaine de cours et de trois semaines sur le terrain.  

*Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification 

Échanger pour plus d’efficacité 

Pour SOPREMA Entreprises, la reconnaissance, la valorisation et la transmission des savoir-faire en agence est une priorité. À Reims (France), par exemple, une démarche de formation a été mise en place afin que les plus expérimentés partagent leur expérience avec les plus jeunes. Les 38 compagnons du secteur peuvent faire à tout moment la demande d’être accompagnés dans la maîtrise d’un process technique, d’un point de réglementation, etc. Philippe Bachy, chef de secteur, identifie ensuite le formateur interne le plus pertinent et définit un plan de formation avec une durée adaptée à chaque besoin (renforcement d’acquis, remise à niveau, etc.). À l’inverse, l’encadrement peut aussi suggérer certaines formations aux compagnons s’il l’estime nécessaire.  

À chaque fin de session, l’élève et son formateur se retrouvent aux côtés de Philippe Bachy pour faire le point. « C’est vraiment bénéfique. Les compagnons gagnent en confiance en eux, en efficacité, puis en autonomie. Ils nous remettent aussi parfois en question sur certains process. Cet échange réciproque contribue à augmenter les performances et à renforcer notre professionnalisme auprès des clients ». 

 

L’alternance, un vivier de talents 

L’alternance s’est peu à peu inscrite et développée dans la culture de SOPREMA Entreprises, en France. Un moyen pour les étudiants de découvrir, de l’intérieur, le secteur de l’enveloppe du bâtiment et, pour le groupe, d’assurer ses besoins en recrutement, grâce à des collaborateurs motivés et bien formés. En complément de programmes déjà existants, l’entreprise va se lancer dans la formation en alternance d’étudiants en Bac+3, provenant d’un BTS enveloppe du bâtiment ou d’un DUT génie civil.  

« Il n’y a pas qu’une seule formule en matière d’alternance. L’idée est de monter des dispositifs sur mesure à l’échelle régionale en fonction des besoins et en collaboration avec les acteurs du territoire. Pour que cela fonctionne, il faut aussi identifier les bonnes écoles partenaires », explique Rodolphe Lefèvre, directeur général adjoint SOPREMA Entreprises. 

 

Un tutorat : gagnant-gagnant 

Dans le cadre de la formation en alternance « conducteurs de travaux » initiée avec le CESI de Strasbourg (France) en 2016*, SOPREMA Entreprises a mis en place un système de tutorat. L’objectif ? Accompagner les étudiants dans leur montée en compétence. Pendant les deux ans de leur cursus, ces jeunes passent une semaine à l’école et trois semaines dans une agence travaux du groupe où un tuteur les prend sous son aile. Ce dernier leur transmet au quotidien ses connaissances, les bases du métier et les standards du groupe. C’est un système gagnant-gagnant. 

Revenir à la page précédente