fbpx

MIN de Nantes, un marché XXL

Rezé, en Loire-Atlantique, l’agence SOPREMA Entreprises de Nantes, GH et SOTEBA-RSR se sont partagé les travaux de couverture, de bardage et d’étanchéité du deuxième plus grand Marché d’Intérêt National (MIN) de France, après celui de Rungis. Cette synergie entre trois entités du groupe SOPREMA Entreprises a joué un rôle clé dans le succès de cette opération d’envergure.

Le grand Marché d’Intérêt National de Nantes, flambant neuf, a ouvert ses portes début 2019. À l’intérieur de la grande halle, les producteurs et les commerçants ambulants s’activent devant des étals qui regorgent de fruits et légumes. Le tout baigné dans une lumière naturelle tout droit venue du toit en charpente bois, percé de centaines de lucarnes vitrées. L’ambiance est chaleureuse, exactement comme l’avait imaginée l’architecte Erik Guidice, concepteur du projet.

Pour mener ce chantier d’envergure, Nantes Métropole n’a pas fait appel à une, ni deux, mais trois entités du groupe SOPREMA Entreprises : l’agence nantaise de SOPREMA Entreprises, mandataire, et les filiales GH et SOTEBA-RSR. « Ce projet pharaonique représente un défi technique. Nous sommes intervenus sur huit bâtiments, ainsi que sur un pôle de gestion des déchets. Plus de six mois d’études ont été nécessaires pour organiser le chantier dans ses moindres détails et les interventions des trois entreprises », confirme Cécile Trouvé, responsable du bureau d’études de l’agence travaux nantaise.

L’adage est connu : l’union fait la force. La synergie entre les trois entités s’est en effet avérée décisive pour mener à terme le projet dans des délais contraints. « Nous nous sommes répartis le travail, explique Denis Roy, directeur de travaux. Chaque société a réalisé l’intégralité des travaux – étanchéité, bardage et couverture – sur chacun des bâtiments dont elle était responsable. »

Seule exception, les équipes de GH et de l’agence SOPREMA Entreprises de Nantes ont travaillé main dans la main sur l’édifice le plus emblématique du MIN : la grande halle centrale, dédiée aux fruits et légumes. Le bâtiment, véritable vaisseau amiral de 130 mètres de large pour 340 mètres de long (des dimensions supérieures à celles de la tour Eiffel), est constitué d’une charpente en bois de 22 000 m². « Nos équipes ont conçu et posé 414 outeaux de forme triangulaire. Ils assurent à la fois un apport en lumière naturelle dans les allées de la halle, et garantissent la ventilation naturelle des lieux », détaille Cécile Trouvé. Pendant un an et demi, les travaux ont battu leur plein à Nantes. Les chiffres donnent la mesure de ce chantier XXL. Au total, une quarantaine d’étancheurs et bardeurs et un budget de 14 millions d’euros pour les travaux menés par les trois entités. Le résultat est impressionnant : pas moins de 25 000 m² de bardage double peau ont été installés ainsi que près de 86 000 m² de bacs aciers sur la totalité des toits terrasses des édifices. Sur ces bacs isolés et étanchés reposent aujourd’hui 18 408 panneaux photovoltaïques, capables de produire l’équivalent de la consommation de 2 388 foyers. Le MIN de Nantes n’est peut-être que le second plus grand Marché d’Intérêt National de France mais il est assurément le plus moderne et le plus écologique.

Voir les autres articles complémentaires du numéro