Etanchéité liquide, de la technique à l’esthétique

Parce qu’ils répondent à la problématique de l’étanchéité à l’eau dans de nombreuses configurations, les systèmes d’étanchéité liquide (SEL) sont très recherchés par les concepteurs. Ce sont les seules solutions d’étanchéité directement circulables qui, contrairement aux systèmes traditionnels, ne nécessitent pas de protections lourdes dans les cas d’ouvrages accessibles. Des produits d’abord techniques qui sont aussi recherchés pour leurs caractéristiques esthétiques.

Par définition, les systèmes d’étanchéité liquide (SEL) ont pour objectif de rendre une paroi, une surface étanche à l’eau. Contrairement aux autres revêtements d’étanchéité (asphalte, membranes bitumineuses…), ils se présentent sous une forme liquide ou pâteuse, pour une mise en œuvre à froid (absence de flamme) en plusieurs couches, directement sur le support. Il s’agit, de fait, d’un mode d’exécution particulier de l’étanchéité des parties courantes des bâtiments. Appelés aussi résines liquides, ils forment, après polymérisation, un revêtement adhérant au support, résistant et durable. Les SEL réalisent une barrière continue sans joint, qui s’oppose à la pénétration de l’eau. Ce ne sont pas des techniques concurrentes aux procédés d’étanchéité habituels, mais complémentaires: «Ils s’appliquent là où les autres ne peuvent l’être ou s’avèrent inadaptés, ou encore lors d’opérations spécifiques de réfection», explique Alexandre Mathis, directeur de l’agence SOPREMA Entreprises de Nancy.

Moquette de pierre à Carnac

Voir la réalisation 

 

FONCTIONS ET USAGES MULTIPLES

Ainsi, leurs domaines de prédilection sont extrêmement variés, en neuf comme en rénovation – balcons, loggias, coursives, acrotères, terrasses accessibles ou non, mais aussi tribunes, gradins, vestiaires, parkings, étanchéité sous carrelage, jusqu’aux ouvrages d’art… Les SEL s’adaptent à des configurations bien particulières et possèdent des caractéristiques de résistance liées, dans la plupart des cas, à leur capacité à supporter une circulation piétonnière, voire de véhicules, plus ou moins élevée. On pourra donc faire une distinction entre des produits dits circulables et non circulables.

MISE EN SERVICE RAPIDE

Quel que soit le domaine pour lequel ils sont développés, les raisons d’utiliser une solution d’étanchéité liquide, outre la mise en œuvre à froid et la protection des ouvrages à l’eau et aux intempéries, sont nombreuses : souplesse à la forme – la plupart du temps autolissants, ils épousent fidèlement la configuration de l’ouvrage– ; grande adhérence – ils adhèrent en plein au support sans qu’il soit nécessaire d’y adjoindre des fixations mécaniques – ; faible épaisseur et légèreté ou encore adaptation à la plupart des natures de supports. Argument supplémentaire qui compte pour le maître d’ouvrage : un délai de remise en service rapide après application : «Suivant les systèmes, explique Rodolphe Guipet, Responsable de SOPRASSISTANCE® de l’agence SOPREMA Entreprises de Nancy, les surfaces recouvertes seront circulables entre vingt-quatre et soixante-douze heures après application. Cela dépend du type de résine utilisée.» Les résines à base de polymétacrylate (PPMA) autorisent donc une mise en circulation plus rapide – « sec au touché vingt minutes après application» – que celles à base polyuréthanes (PU). «Mais pour le reste, insiste Rodolphe Guipet, PU ou PPMA, leurs propriétés seront semblables».

 

Gradins confortables pour collégiens

Voir la réalisation 

UN ATOUT ESTHÉTIQUE

Autres points forts : les SEL présentent de nombreuses options de finitions. Il peut s’agir de teintes unies, marbrées ou pailletées, sablées avec éventuellement un système d’antidérapance associé, etc. Résultat : ils sont de plus en plus utilisés comme revêtements décoratifs, apportant sur ce point une réponse aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage les plus exigeants: «Les qualités esthétiques de nos produits, notamment ceux de la gamme ALSAN®, sont extrêmement variées, que cela concerne les produits de décoration avec une fine couche de finition comme les paillettes ou ce que nous appelons les moquettes de pierre, sous le nom de produit ALSAN® Floorstone», détaille Alexandre Mathis. Ces dernières, à base de granulats de marbre recouverts d’une couche transparente de protection, sont en effet particulièrement appréciées pour créer des ambiances minérales, des cheminements ou encore tout type d’expression architecturale, y compris des logos ou reproductions de dessins originaux. Pour Rodolphe Guipet, elles présentent aussi un intérêt d’ordre technique : «Mises en œuvre sur l’étanchéité ou non, elles permettent, parce qu’elles sont drainantes, de limiter les flaques d’eau stagnante sur les supports qui ne seraient pas parfaitement plans ». Dans le même esprit, il existe des revêtements avec granulats d’EPDM, offrant à la fois esthétique et affaiblissement acoustique aux bruits d’impacts. «Et rien n’empêche de mettre en place deux ou trois systèmes décoratifs pour un même projet, le champ des possibles est vaste», conclut Alexandre Mathis.

En savoir plus sur l’étanchéité liquide